la page des greffes de châtaigniers

                                       

 Scolaires    

 Groupes particuliers

Galerie  photos

Les quatre Saisons

La page des Castaneïculteurs

Les liens du castanéiculteur

A vos outils pour  le greffage   

Avant tout si il y a des troupeaux dans les environs contacter les responsables pour éviter cela, voir les photos.

                La période pour greffer vos arbres arrive. Préparez vos outils , une scie performante pour une coupe nette et franche, un sécateur bien affuté, un couteau (pour moi un opinel me va très bien) avec une lame parfaitement aiguisée, une pierre à aiguiser pour  affuter vos outils sur le terrain, une spatule fine pour étaler le mastic (type à greffer Pelton), un échenilloir pour se procurer de beaux greffons*, des liens, raphia ou liens en plastique souples pour les vignes. Ils  ont l’avantage de  s’écarter au fur et à mesure de la pousse de la greffe et enfin, un récipient avec un agent désinfectant pour vos outils et de la glu arboricole pour protéger les bourgeons du péritèle gris qui se délecte des bourgeons au début de leur pousse . Si vous greffez beaucoup munissez vous d’un papier et d’un stylo pour faire un inventaire des greffes réalisées, les numéroter et noter tout au long de la saison les travaux effectués sur celles-ci et les problèmes rencontrés.

*Pour obtenir des greffons bien réguliers, d’un diamètre conséquent et avec les yeux espacés je taille volontairement l’année d’avant une branche d’un bon diamètre sur les châtaigniers que je souhaite multiplier        

 photos réalisation de greffes

Greffe en Couronne

 

Cela vous donnera une idée des points à améliorer pour vos futures greffes. Si ce n'est pas déjà fait il faut sélectionner les rejets que vous allez greffer, veiller à en garder deux ou trois selon les circonstances. S' ils sont issus de la souche d’un arbre de grand diamètre, >1.5mètres, on peut en greffer deux à trois maximum, si le Ø est > à 1 mètre on peut en garder deux et si la souche est inférieure, une seule greffe est conseillée sauf si la souche d’origine était un sauvage très vigoureux. Je réalise beaucoup de greffes même rapprochées pour multiplier les chances de couvrir les espaces, mais il faudra peut-être en déplacer ou en éliminer plus tard pour conserver une distance minimum entre les arbres. Le but étant d’avoir à terme de jeunes châtaigniers productifs.  Ne baissez jamais les bras même si au début vous avez un taux de réussite faible, la pratique courante et l’observation en détail des greffes n’ayant pas prises vous aideront à progresser. Recommencez l’année prochaine !!

Greffe en fente

diaporama réalisation

Une greffe n'ayant pas pris, coupez rapidement le rejet à la base pour que la souche puisse produire de nouveaux portes greffes pour les années suivantes, s'il n'y en a pas d'autre réussie. Les principales greffes pratiquées dans les Maures sont « la greffe en fente et la greffe en couronne ». Le choix entre les deux techniques se fait en fonction du diamètre du porte greffe et l'exposition au vent dominant. Pour les greffes en fentes je les réalise sur des diamètres de 2cm à 8-10cm avec un ou deux greffons, pour les greffes en couronnes Ø de 5cm à 20cm avec deux à six greffons. Les greffons sont choisis et adaptés à l'épaisseur de l'écorce du porte greffe. Pour les très gros Ø greffés en couronne je les réussis avec du bois de deux ans.

Le rejet est de couleur rouge ici

Une fois que vous avez réalisé vos greffes, ce n’est que 20% du travail total. Le travail d’entretien, hebdomadaire si possible, est capital pour la réussite. Les gourmands, les pousses à rabattre rapidement après la pousse, le masticage régulier de la greffe est primordial car, l’air et donc les agents de contamination de l’endothia, ne doivent jamais être en contact avec la plaie de greffe ainsi que le galbe qui se forme.

La période de greffage commence lorsque la sève remonte dans les arbres, en observant les sauvages les plus précoces, on voit déjà  les bourgeons laisser pointer le vert des futures feuilles, c’est le moment de commencer. En attendant que l’écorce se décolle parfaitement ce qui est indispensable pour les greffes en couronnes, je pratique les greffes en fente. Attention si votre châtaigneraie est parcourue par des troupeaux greffez assez haut pour éviter la casse. Je greffe en général à un mètre de haut pour limiter ces incidents.

Protection de la  greffe par un mastic

 

Principe général du greffage

Le greffage consiste à faire coïncider et contacter sans sécheresse ou humidité excessive, le cambium du porte-greffe avec le cambium du greffon. Un point de contact entre cambium suffit à provoquer le développement du greffon.

 Le cambium : est une mince couche de cellules entre l'écorce et le bois. C'est une zone de multiplication cellulaire. C'est la pellicule verte tendre que vous découvrez en grattant l'écorce, avant d'atteindre l'aubier.

 Ce dernier, ainsi que le bois parfait du centre du tronc ne jouent aucun rôle dans la liaison. Pour qu'une greffe « prenne », il faut donc que le cambium du sujet et celui du greffon coïncident aussi exactement que possible. On peut greffer tant que les bourgeons du greffon sont fermés, au maximum à la pointe verte apparente.

"Démarrage" d'une greffe en couronne

Plus de photos

LA GREFFE EN FENTE

Schémas tirés du livre, indispensable à tout bon castaneiculteur, « Châtaignes et Marrons » de Henri Breisch, CTIFL 22 rue Bergère 75009 Paris

Greffe en fente

Pour cette méthode, le porte-greffe est une branche ou un tronc. On scie d'abord le porte-greffe à angle droit de sa direction de pousse en un endroit rectiligne et exempt de nœuds et de branches. Rafraîchir la plaie au moment du greffage en parant avec le couteau pour obtenir une surface bien lisse. Ensuite, on fend le moignon en son centre à l'aide d'un couteau robuste (ou un outil spécial à greffer) et d'un maillet. La fente devrait descendre à 7 cm, environ.

On taille en biseau à bout tronqué des greffons portant deux bourgeons (appelés aussi des « yeux »). Le bourgeon, ou l'œil, inférieur de chaque greffon doit se situer immédiatement au-dessus de l'arête la plus épaisse du biseau. La croissance de la feuille à partir de cet œil accélérera la formation du cal à l'extrémité supérieure du point de greffe et favorisera une cicatrisation rapide.

 

"Démarrage" d'une greffe en fente

On élargit la fente au moyen d'un outil à greffer ou d'un tournevis et on intercale chaque greffon de sorte que son cambium et celui du porte-greffe établissent le contact le plus étroit possible sur toute la longueur du biseau. On doit préparer les greffons et les insérer avec soin pour les ajuster à la différence d'épaisseur entre l'écorce du greffon et celle du porte-greffe. On doit également s'assurer que le biseau de deux greffons insérés dans un même moignon soit d'épaisseur uniforme. Si l'un était plus épais que l'autre, la pression exercée sur le greffon le plus mince ne pourrait assurer un bon contact. On retire ensuite l'outil à greffer (ou tournevis) et on recouvre entièrement les blessures de mastic à greffer. Pour renforcer le point de greffe, on peut utiliser la greffe en fente pour greffer en tête d'un arbre, une branche d'un autre cultivar ou pour remplacer la partie supérieure d'un arbre dont le tronc aurait été dépourvu de son écorce.

La taille de préparation des greffons

Photos greffe en fente

A : greffon taillé en biseau, utilisable pour une greffe en fente double ou

simple.

a : greffon taillé avec épaulements, technique utilisée pour des greffons

plus gros, ce qui évite une ouverture trop large et trop profonde du porte-greffe.

B : sujet préparé pour recevoir les greffons (fente double).J’écarte les deux parois avec une clé/ tournevis pour tronçonneuse.

C : sujet greffé en fente double montrant la disposition des greffons.

Mise en place des greffons

Si le porte-greffe est trop petit pour recevoir 2 greffons, on n'en met qu'un et l'autre côté est coupé en biseau pour faciliter la cicatrisation.

Il est conseillé de ligaturer. Mastiquer pour recouvrir toutes les coupes sans oublier l'extrémité du greffon.

 

photos greffe en fente

Autres types de greffes

Greffe en couronne

LA GREFFE EN COURONNE

Schémas tirés du livre, indispensable à tout bon castanéiculteur, « Châtaignes et Marrons » de Henri Breisch, CTIFL 22 rue Bergère 75009 Paris

Période : mi-mars à mi-avril, L’écorce du porte-greffe peut être décollée mais, la végétation est peu avancée (période du débourrement). Porte-greffe : Cette greffe est la mieux adaptée aux tiges de gros diamètre : de 4 cm jusqu'à 15 ou 20 cm. Greffon : tige d'un an ou de deux ans pour les portes greffe de grand diamètre que je récolte le jour même. En général je réalise une taille de formation de mes greffes antérieures et j’utilise ces bois très vigoureux et avec des yeux espacés pour tous les types de greffes.

Délicate incision de l'écorce

Diaporama confection

Technique : on place généralement 2 à 3 greffons mais, on peut aller jusqu'à 5 ou 6.

Sur le schéma A et a : greffon taillé en biseau simple avec épaulement ; une esquille d'écorce est enlevée sur un côté du biseau et à son extrémité. B : sujet préparé pour recevoir les greffons en couronne multiple : après incision ne soulever qu'un côté de l'écorce ; pour mettre en place le greffon, on le fait glisser, le côté esquille enlevée étant contre l'écorce non soulevée, ce qui crée une longue zone de contact facilitant la soudure. C : sujet greffé en couronne montrant la disposition des greffons. D : sujet greffé en couronne avec trois greffons.

La taille de préparation des greffons

La ligature est obligatoire. Il faut mastiquer toutes les plaies sans oublier l'extrémité des greffons et prévoir de rabattre les tiges rapidement après la pousse, environ à 20cm. Cela évite la casse et favorise la soudure. Au plus vite le point de greffe est important en taille au plus une quantité plus importante de sève est apporte aux tiges nouvelles et cela accélère donc la pousse et le diamètre des branches. Pour limiter l’arrachement des greffons on peut les clouer ou les visser.

Mise en place des greffons

Plus de photos

La réussite de ce type de greffe exige que les sujets soient en pleine sève. La longueur de la fente est des 2/3 de la longueur du greffon.

Quand la branche grossit et que les greffons deviennent plus solides, il ne faut pas oublier de couper la ligature Si cette ligature n'est pas sectionnée, il peut y avoir un étranglement des greffons.

Cette greffe est surtout utilisée en sur greffage (changement de variété au verger) ou en greffage de rejets sauvages (reconversion de taillis en châtaigneraie fruitière), elle peut être remplacée par la greffe en incrustation

Conclusion

 

J'ai essayé de partager avec vous la pratique de la greffe apprise avec mon père et amélioré au fil de voyages et de rencontres dans d'autres régions avec d'autres passionnés.  N'hésitez pas à faire des essais même si cela peut paraitre « aberrant » aux yeux des « spécialistes  »! vous découvrirez peut-être des petits trucs. Quand j'étais enfant et que mon père greffait il nous disait qu'il le faisait pour nous et nous inciter vivement à faire pareil pour ses petits enfants. A cette époque les premières belles récoltes de châtaignes arrivaient au bout de nombreuses années. Aujourd'hui je récolte les premières châtaignes au bout de deux ans et un sceau à vendange au bout de trois quatre ans selon les arbres. Le taux de réussite a été multiplié par deux en quelques années en appliquant des principes simples de prévention pour l'endothia par exemple et en ayant une gestion arboricole comme on l'a pour les pêchers, les abricotiers ou nos oliviers. Le châtaignier est un arbre fruitier comme les autres qui demande autant d'attention et qui vous le rendra.

Greffe en couronne d'un châtaignier de 2 ans

   

Vous pouvez venir voir le résultat de quelques années de ce travail de greffage, de remise en production de parties de nos châtaigneraies où il n'y avait plus d'arbres à fruits. De plus la bonne surprise est que ces jeunes arbres supportent assez bien la sécheresse. Je récolte de grosses châtaignes en quantité importante, pour leur taille. Pour cette année 2006, de sécheresse, il y a eu des pousses de plus d' un mètre !

A vos greffes !!

Vous avez des questions contacter moi

Greffe en couronne réalisée en mars 2005, photo  prise en août.

 

 

Photo prise en  2007

La greffe en photo ci dessus en haut à gauche en 2010!  Hauteur de l'échelle 2.20m

 

Dans quelques années

photos greffe en fente

Autres types de greffes

Greffe en couronne

Exemples de précautions à prendre
Mastic a greffer Lhomme Lefort à la cire d'abeille, après à peine une heure il se liquéfie et dégouline le long du tronc.

Les bulles, c'est la sève qui arrive à passer au travers !

le 5mai

 

Ne vous trompez pas de mastic!!

A gauche et au-dessus, le mastic à greffer à froid Lhomme Lefort à la cire d'abeille, à droite et dessous le mastic Pelton à greffer, idéal il résiste à la chaleur et reste hermétique. En moins d'une heure, avec le Lhomme Lefort, la greffe est à l'air libre!! Pourtant, nous sommes que le 18 avril 2007 et c'est le premier jour de chaleur estivale. Cette année malheureusement on ne trouvait que ce mastic-là que ce soit chez mes fournisseurs professionnels comme dans les grandes surfaces de bricolage.

Mastic Pelton

     

Mastic Pelton

 

Après plusieurs semaines le mastic Pelton et toujours en place.

Campagne de greffage 2010 a défaut de trouver des pots de Mastic Pelton pour les pro j'essaie le Phytopast G.

Greffe couronne 2010

Autres types de greffes

Greffe en couronne

Greffe en fente

 

(imprimer la page).

 revenir à la page précédente   

demande de renseignements

retour accueil

galerie  photos